๐—ฉ๐—ผ๐—ถ๐—ฐ๐—ถ ๐—น’๐—ต๐—ถ๐˜€๐˜๐—ผ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ถ๐—ป๐—ฐ๐—ฟ๐—ผ๐˜†๐—ฎ๐—ฏ๐—น๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฅ๐—ผ๐—ฏ๐—ฒ๐—ฟ๐˜ ๐— ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—บ๐—ฏ๐—ฎ (รฉ๐—ด๐—ฎ๐—น๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ป๐˜‚ ๐˜€๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—น๐—ฒ ๐—ป๐—ผ๐—บ ๐—ฑ๐—ฒ ๐— ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—บ๐—ฏ๐—ฎ ๐—ก๐—ธ๐—ผ๐—ฟ๐—ผ ๐—ก๐—ด๐—ฎ๐—น๐—ถ๐—ณ๐˜‚๐—ฟ๐˜‚), ๐˜€๐˜‚๐—ฟ๐—ป๐—ผ๐—บ๐—บรฉ “๐— ๐—ฎ๐—ฟ๐—ผ ๐—ก๐—ฒ๐˜„ ๐— ๐—ฎ๐—ป”, ๐—น’๐˜‚๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—น๐˜‚๐˜€ ๐—ด๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐—ฑ๐˜€ ๐—ผ๐—ฝรฉ๐—ฟ๐—ฎ๐˜๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ๐˜€ รฉ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ผ๐—บ๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ๐˜€ ๐˜‡๐—ฎรฏ๐—ฟ๐—ผ๐—ถ๐˜€.

ByJoel Konde

Jul 10, 2024

Nรฉ en 1941 ร  Lรฉopoldville (Kinshasa), Robert Massamba, descendant de la lignรฉe Tรฉkรฉ de Lรฉopold II (Kintambo), รฉtait destinรฉ au commerce. Les Tio, sous le rรจgne du chef Makoko, รฉtaient des commerรงants renommรฉs dans le bassin de Malebo, un lieu historique d’รฉchanges commerciaux internationaux.

Massamba s’est distinguรฉ dรจs les annรฉes soixante par son esprit entrepreneurial.

En tant que Directeur Gรฉnรฉral de “L’Homme Nouveau”, il a rรฉvolutionnรฉ la communication d’entreprise au Zaรฏre, inspirรฉ par ses voyages aux ร‰tats-Unis et en Europe.

Il fut le premier ร  offrir une garantie de satisfaction avec possibilitรฉ de retour sous quinze jours, une pratique inรฉdite ร  l’รฉpoque. Sa politique de fidรฉlisation incluait des remises et des offres attractives, รฉtablissant ainsi de nouvelles normes dans le service client.

La vente de radios et de tรฉlรฉvisions Thomson ร  des prix compรฉtitifs a valu ร  Massamba le surnom de “New Man”. Il a su conquรฉrir le marchรฉ zaรฏrois grรขce ร  une stratรฉgie publicitaire agressive, incarnรฉe par la chanson “Muana Djambala” et la voix de l’animateur Mateta Kanda.

Pendant la crise รฉconomique des annรฉes 1980, Massamba a su tirer parti de la situation en associant son nom ร  des produits accessibles, comme les poissons daurades et maquereaux, dรฉsormais surnommรฉs “THOMSON” en rรฉfรฉrence ร  ses produits รฉlectroniques populaires.

Le poisson chinchard est surnommรฉ “Thomson” ร  cause de lui, car il vendait les radios et tรฉlรฉvisions Thomson ร  des prix abordables.

Avant la zaรฏrianisation de 1973, Massamba a nรฉgociรฉ avec des partenaires grecs pour prรฉserver leurs intรฉrรชts, devenant ainsi propriรฉtaire lรฉgal de leurs entreprises.

En tant qu’homme d’affaires, il a รฉgalement fondรฉ Gonotabi Trading, un empire commercial spรฉcialisรฉ dans l’รฉlectromรฉnager.

Passionnรฉ de football, il a รฉtรฉ prรฉsident de l’รฉquipe “Vita-Club” et a soutenu le club en recrutant des joueurs talentueux, contribuant ainsi au dynamisme sportif et culturel du Zaรฏre.

Robert Massamba dรฉcรจde en 1988, laissant derriรจre lui un hรฉritage d’innovation, de rรฉussite commerciale et d’engagement communautaire, marquant ainsi l’histoire รฉconomique et sociale du Zaรฏre.

๐Ÿ“Ces histoires doivent รชtre transmises ร  nos enfants et aux gรฉnรฉrations futures.

๐Ÿ“Parfois, il ne s’agit pas de manquer de modรจles ร  suivre, mais plutรดt de regarder dans la bonne direction.

๐ŸชฝHommage ร  ce grand opรฉrateur รฉconomique du pays qui a marquรฉ lโ€™histoire du pays.๐Ÿชฝ๐Ÿ™

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informรฉ