Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi à Kinshasa, capitale de la RD-Congo, le docteur Eteni Longondo, cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a appelé à l’organisation d’un congrès au sein du parti présidentiel.

L’ancien ministre de la Santé publique a expliqué que ces assises vont permettre de statuer sur tous les problèmes liés à la mégestion du parti, qu’il a dénoncée récemment dans une lettre envoyée au secrétaire général, Augustin Kabuya.

« Je propose l’organisation dans un plus bref délai d’un congrès du parti, un congrès qui nous permettra d’examiner, de délibérer et de statuer sur toutes questions et tous les problèmes liés à la mégestion du parti », a-t-il déclaré.

En attendant, ce député national, élu de la province de l’Équateur, a demandé la suspension de toutes les activités au niveau du parti.

« Je demande la suspension des activités au sein du parti en attendant l’organisation du congrès, la suspension des activités dans nos fédérations, dans nos cellules et dans les représentations à l’étranger. Qu’aucun membre de l’UDPS ne participe aux matinées politiques, que tous les membres de l’exécutif du parti suspendent leur participation aux réunions de l’exécutif, que tous les membres de la Ligue des femmes suspendent leur participation aux réunions, que tous les membres de la Ligue des jeunes suspendent leur participation aux réunions de la Ligue des jeunes », a-t-il lancé.

Le Dr Eteni Longondo a, par ailleurs, invité tous les membres de l’UDPS à se préparer à la tenue “imminente” du congrès. Pour ce faire, il a annoncé l’organisation des activités politiques dans les tout prochains jours, notamment un rassemblement au terrain Sainte-Thérèse de N’djili.

« Je demande aux directeurs généraux des entreprises publiques et aux ministres mandatés par le parti à ne plus financer les individus, qu’ils mettent leurs contributions directement dans la caisse du parti. Je demande à tous les membres du parti de se préparer pour la tenue imminente du congrès », a-t-il ajouté.

Dans sa correspondance adressée au SG Kabuya, le Dr Eteni Longondo a épinglé 23 problèmes qui caractérisent la mégestion au niveau du parti présidentiel. Il a évoqué, notamment, le faible leadership et le clientélisme dans le choix des mandataires. Face à ces allégations, Augustin Kabuya a, au cours d’une matinée politique la semaine dernière, déclaré que le Dr Longondo est “innocent”. À l’en croire, il a été instrumentalisé par ses détracteurs.

FK

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé