“15. La France et les États-Unis sont également vivement préoccupés par la détérioration de la gouvernance, de la sécurité et de la situation humanitaire au Soudan, au Sahel, dans la région des Grands Lacs et dans le cadre d’autres crises. Ils condamnent fermement les violations incessantes des droits de l’homme commises par de nombreux acteurs, notamment des supplétifs de la Russie et des forces armées nationales, le rétrécissement de l’espace démocratique et la montée de la désinformation.

La France et les États-Unis appellent tous les belligérants en République démocratique du Congo (RDC) à cesser immédiatement les hostilités, demandent au Rwanda de se retirer et de cesser son soutien au Mouvement du 23 mars, à la RDC de cesser toute collaboration avec les Forces démocratiques de libération du Rwanda et d’autres groupes armés, et à l’ensemble des parties prenantes de respecter le droit international humanitaire.

Les présidents continuent d’être favorables aux efforts diplomatiques régionaux et saluent notamment la médiation conduite par le président de l’Angola, et ils appellent toutes les parties à la désescalade, à la protection des populations civiles et à un dialogue constructif permettant de créer les conditions d’une solution négociée menant à une paix durable. Ils s’engagent à se consulter sur leurs approches respectives en Afrique de l’Ouest, notamment au Sahel.

La France et les États-Unis sont résolus à faire progresser les efforts de médiation pour trouver une solution politique à la crise soudanaise ainsi qu’à soutenir la fourniture d’une aide humanitaire vitale et durable en quantité plus importante à la population soudanaise.”

Tirée du site de l’Elysée

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé