URGENT

Nous portons à la connaissance de l’opinion que dans le sud du territoire de Masisi, la coalition des forces du régime de Kinshasa a ouvert, depuis plus d’un mois, un centre de formation militaire.

Ledit centre est tenu par les Forces de Défense Nationales du Burundi appuyées par les jeunes Imbonerakure qui apprennent aux membres des groupes armés locaux et ceux abusivement appelés WAZALENDO l’art d’utilisation des armes blanches pour donner silencieusement la mort.

Pour ce faire, des machettes en quantité impressionnante venues du Burundi ont été acheminées récemment dans ce centre.

En parallèle, les responsables des groupes armés dont le CODECO réputés pour leurs atrocités et cruautés contre les populations Hema dans l’Ituri ont été officiellement invités à Kinshasa par les plus hautes autorités du pays. Ils ont été réarmés moralement, financièrement et militairement pour poursuivre leurs œuvres à grande échelle et avec plus de determination afin de se rassurer que plus aucune âme tutsi ni hema ne vive sur le territoire national.

Ces actes qui constituent un prélude à une nouvelle tragédie des massacres dans l’Est du pays devraient attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale pour que des dispositions soient prises pour étouffer dans l’œuf cette initiative barbare du régime de Kinshasa.

Le monde a encore frais en mémoire les actes du genre qui ont précédé le genocide de 1994 contre les Tutsi et contre lesquels la communauté internationale avait opté pour l’inaction mais qui ont conduit à la mort d’environ 1 million d’individus pour leur faciès.

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *