ALORS QU’ILS SONT À LA BASE DE LA PURGE CONTRE LES OFFICIERS SWAHILIPHONES ET RWANDOPHONES DES FARDC, LES BALUBAS SONT FINALEMENT ACCUSÉS À LEUR TOUR D’ÊTRE DE MÈCHE AVEC CORNEILLE NANGAA. CHIWEWE RAPPELLE À KINSHASA DEUX GÉNÉRAUX DONT CHICO TSHITAMBWE ET PLUSIEURS COLONELS POUR ARRESTATION IMMÉDIATE À LA DEMIAP. LA TRIBU PRÉSIDENTIELLE A TOUT ESSAYÉ ET TOUT ÉCHOUÉ.

• Les généraux et autres officiers supérieurs de la tribu présidentielle (MBUJI-MAYI) ont mené une campagne de déstabilisation de tous leurs collègues issus des provinces autres que le Kasaï, plus particulièrement les Katangais, les Kivutiens et surtout les rwandophones (Tutsi) qu’ils accusent toujours d’avoir infiltré les FARDC pour le compte du Rwanda.

• Très curieusement, après avoir neutralisé leurs camarades de l’Est en occupant tous les postes de commandement qui leur revenaient au motif que les BALUBA vont mieux défendre la République, le Chef d’Etat-major général des FARDC accuse CHICO TSHITAMBWE de complicité avec l’ennemi. Visiblement, CE SONT LES FRÈRES DE TSHISEKEDI QUI ONT TOUJOURS TRAHI LA NATION ET QUI SONT AUJOURD’HUI ENCORE, LES VÉRITABLES TRAÎTRES DE LA RÉPUBLIQUE.

• Des sources de la DEMIAP affirment que l’annonce d’arrestation desdits officiers n’est qu’un moyen de les protéger contre la clameur publique. CHICO TSHITAMBWE aurait découvert le double jeu de TSHISEKEDI sur le terrain des opérations. Ils ne seront jamais arrêtés mais ils seront isolés autour de champagnes et buffets hauts de gamme.

• La trahison a été institutionnalisée par TSHISEKEDI. Il ne gagnera JAMAIS la guerre.

« APRÈS LE CHAOS ÉLECTORAL DE 2023, L’UDPS EST DEVENU UN DANGER EN RDC

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *