TSHISEKEDI RÉALISE LA FIN DE SON RÈGNE ET VOUDRAIT DÉTRUIRE L’IMAGE DES KABILAS AVANT DE QUITTER LE POUVOIR.

  • La Commission Africaine pour la Supervision des Elections (CASE) vient d’être informée d’une deuxième perquisition dans les installations de la Fondation Mzee Laurent-Désiré KABILA à Kinshasa, sur le boulevard du 30 Juin, ce mercredi 13 mars 2024.
  • Comme à leurs habitudes, les Tshisekedistes se sont introduits aux bureaux de la Fondation pour prétexter que la Députée JAYNET KABILA animerait des activités subversives contre leur régime. En réalité, TSHISEKEDI est très embêté de constater que son prédécesseur JOSEPH KABILA KABANGE garde un silence plat depuis la fin de la fraude électorale de décembre 2023 en République Démocratique du Congo.
  • TSHISEKEDI ne supporterait pas de quitter le pouvoir en laissant JOSEPH KABILA dans une posture de sainteté politique. JOSEPH KABILA a été longtemps vilipendé par les « TSHISEKEDI » avant et pendant leur accession au pouvoir. Ils l’ont traité de tous les noms d’oiseaux et ont cherché à le livrer en pâture au peuple congolais mais sans succès.
  • Curieusement, plus les jours passent, plus les Congolais se souviennent de KABILA. Beaucoup de citoyens congolais exigent que KABILA revienne au pouvoir pour ressouder l’unité nationale, bâtir la réconciliation et stabiliser la démocratie.
  • La DEMIAP (Détection Militaire des Activités anti-patrie) a emporté le véhicule historique ayant servi à transporter la dépouille de feu le Président Mzee Laurent-Désiré KABILA avec quelques clés USB et une montre de l’Honorable JAYNET KABILA. Ils ont également arrêté et torturé des agents de la Fondation.

« NOUS NE COMBATTONS PAS L’UDPS MAIS NOUS SOMMES OPPOSÉS À SON BANDITISME POLITIQUE ».

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *