C’est un colosse aux pieds d’argile. Jean-Pierre Bemba veut acheter le silence de la famille de Laurent Delvaux, expert en informatique de l’Union européenne. Balancé du 12 étage de l’hôtel Hilton à Kinshasa, par 12 jeunes payés par Jean-Pierre Bemba, Laurent Delvaux avait fini sa course au rez-de-chaussée. Le gouvernement d’Angwalima Félix Tshilombo Tshintuntu l’Affabulocrate avait conclu le suicide, tout en ayant confisqué son ordinateur.

Jean-Pierre Bemba, ministre de la défense et Peter Kazadi Kankonde, ministre de l’intérieur sont énormément cités dans l’odieux assassinat pré-électorale. C’est comme ça que Bemba aurait exigé la PRIMATURE auprès de Tshintuntu pour avoir beaucoup fait pour lui avant, pendant et après la période électorale.

Bemba a besoin de l’immunité pour échapper aux griffes de l’Union européenne. Il est prêt à accepter n’importe quel maroquin ministériel.

Sauf que pour les dix ans passés à la prison de la CPI, arrêté en mai 2008 à Bruxelles en Belgique, avec un passeport portugais alors qu’il n’avait que 45 ans, JP Bemba a répondu pour ses crimes en République Centrafricaine du 25 octobre 2002 au 15 mars 2003. En effet, les forces du MLC, dirigées par Jean-Pierre Bemba Gombo, ont mené une attaque systématique ou généralisée contre la population civile et ont commis des viols, des actes de torture, des atteintes à la dignité de la personne et des pillages, notamment dans la localité dénommée PK 12 et dans les villes de Bossangoa et Mongoumba.

La Chambre préliminaire III de la CPI était également d’avis qu’il existe des motifs raisonnables de croire que Jean‑Pierre Bemba Gombo, en sa qualité de président et commandant en chef du MLC, était investi d’une autorité de jure et de facto par les membres de ce mouvement pour prendre toutes les décisions tant sur le plan politique que militaire.

Jean-Pierre Bemba n’a jamais répondu de ses crimes contre l’humanité au Kongo. Chef rebelle, qui a tué et massacré le peuple Kongo avec son mouvement rebelle Pro-O Uganda : le MLC, il est cité un seigneur de guerre, Roger Lumbala, dans le procès de crime contre l’humanité, qui l’attend à Paris, dans l’opération “Effacer le tableau” en Ituri.

Le cowboy veut s’acheter le silence en achetant la conscience de la famille en Belgique de Laurent Delvaux, expert en informatique assassiné de l’Union européenne. Bemba s’achetera-t-il aussi le silence de Roger Lumbala à Paris ?

Freddy Mulongo Mukena
Réveil FM International

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *