De nombreux humanitaires ont décidé, samedi 27 janvier, de se retirer de la cité de Mweso et ses environs, territoire de Masisi (Nord-Kivu) à la suite des combats entre FARDC et M23.

Selon des sources locales, d’autres ont réduit sensiblement leur personnel sur place.

« Il est très difficile de rester à Mweso. On a résisté mais les choses deviennent très difficile raison pour laquelle nous jugeons bon d’abandonner la zone en attendant le rétablissement de la paix et la sécurité », a témoigné un agent humanitaire joint.

Les mêmes sources rapportent que les combats entre ces belligérants se concentrent à Bushuwe et aux antennes et à Kabati sur l’axe Kilolirwe.

Selon nos sources, plusieurs véhicules seraient bloqués depuis ce samedi matin au niveau de Nturo à Kilolirwe.

Des détonations des armes lourdes sont entendues dans la chefferie de Bashali et Kyahemba dans la chefferie de Bwito.

Ces affrontements sont en outre rapportés sur les différents axes en territoires de Masisi et Rutshuru notamment dans la cité de Mweso, après une journée d’accalmie relative.

Les FARDC et le M23 s’affrontent par ailleurs à Karuba et Mushaki dans la chefferie de Bahunde mais aussi à Butale et Kibachiro (monastère) dans la chefferie de Bashali.

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *