Les élections dans le délai constitutionnel sont hypothétiques pour ce quatrième cycle électoral.

Selon les câbles de Netic-News au pays de Nelson Mandela, où séjourne depuis quelques jours Denis Kadima, président de la Centrale electorale, il lui a été clairement signifié par l’imprimeur que les bulletins de vote ne peuvent être prêts dans deux semaines. Ce qui fait que, techniquement, la CENI n’est pas à mesure d’organiser les élections dans le délai constitutionnel.
Dans les deux semaines, ces bulletins doivent être convoqués en RDC pour être dispatchés dans les chefs-lieux des provinces et grandes agglomérations du pays , avant d’être disséminés dans les territoires, secteurs et localités du pays.

Déficit de voir et moyens de communication

Entre-temps, ce pays, aux dimensions d’un sous-continent, fait face à un déficit de voies et moyens de communication. Congo Airways, l’avionneur national, comme CAA, n’ont pas de capacités de couvrir le territoire national.
La CENI ne dispose pas de moyens spécifiques et rapides de dispatch de ces matériels à travers les centres de vote du pays.

Dilemme politique

De l’autre côté, il y a ce défi politique. Le régime Tshisekedi ne veut en aucun cas céder au dialogue. Et selon des indiscrétions qui ont fuité, il aurait concocté un plan avec un groupe de candidats président de la République, notamment le groupe ayant porté plainte contre Kadima Denis et Kazadi Peter à la Cour constitutionnelle. Ce groupe va adresser une correspondance à la CENI pour demander à la CENI de ne pas brûler le pays et d’attendre seulement les bulletins et surtout d’éviter les élections bâclées et de les organiser à temps voulu.

Selon la même sœur, c’est un groupe qui a été préparé par le régime pour éviter tout partage du pouvoir parce que Félix Tshisekedi ne veut cautionner aucun partage de gâteau. Ce qui donnera à la CENI la latitude d’introduire une requête à la cour constitutionnelle qui lui permettra de déclarer le report des élections. Cette lettre du groupe des candidats présidents et les contraintes logistiques donneront des coudes franches pour solliciter ce report, le temps de résoudre ces contraintes.

Il faut rappeler que certains kits et matériels de vote sont attendus de Séoul et Chine.

Gauthier Sey

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *