Le peuple Congolais doit se mobiliser pour dire « non à l’arrivée de cette force régionale » si cela pourrait arriver. Le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda et le Sud-Soudan sont les cinq pays derrière ce complot régional des enjeux pétroliers et géopolitiques qui sont en train d’orienter forcément le « Graben Albertine » vers la mer rouge et ce, au moyen de deux pipelines.

Le premier relie Lamu (Port du Kenya) et le sud Soudan via Islolo et Nakokek. Le second pipeline envisagé va relier le port de Mombasa (Kenya) au Graben Albertine ou la vallée de la Semliki, riche en pétrole que convoitent les multinationales occidentales (américaines, Israéliennes, françaises, canadiennes, anglaises) qui utilisent le président Museveni.

L’Est du Congo Kinshasa est devenu plus intéressante pour l’industrie pétrolière globale. Ainsi, les sociétés pétrolières internationales majeures sont engagées dans la recherche de nouveaux gisement de pétrole. Et le pétrole du lac Albert et du parc de Virunga est resté dans l’ombre des richesses minières de l’économie industrielle des grandes puissances.

Vous êtes averti !

Didier Amani SANGARA NTALE

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *