Le Rwanda a estimĂ© Lundi que la mission de L’ONU en RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo ( MONUSCO) << prend Parti >> pour Kinshasa , alors que les tensions vont croissant entre les deux pays qui s’accusent d’attaques transfrontalières et de soutenir le groupes armĂ©s. Dans un communiquĂ© samedi appellant << tous les groupes armĂ©s Ă  cesser immĂ©diatement toute forme de violence>> dans l’est de la RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo, l’ONU a affirmĂ© son ferme attachement Ă  la souverainetĂ©, Ă  l’indĂ©pendance, Ă  l’unitĂ© et Ă  l’intĂ©gritĂ© territoriale de la RDC et condamne l’utilisation des groupes armĂ©s agissant par procuration >>.

RĂ©pondant Ă  un Tweet du porte parole de l’ONU StĂ©phane Dujarric reprenant ces dĂ©clarations, la porte parole du gouvernement Rwandais 🇷🇼 Yolande Ă  dĂ©clarĂ© lundi que << la souverainetĂ© de tous les pays est Ă©gale, que ce soit le Rwanda ou la RDC>>.

<< Lorsque la RDC🇨🇩 bombarde le territoire Rwandais sans provocation , c’est une affaire grave qui a des consĂ©quences, et cela doit cesser >>, poursuit-elle, avant de s’en prendre Ă  la mission de l’ONU en RDC qui compte notamment 14.100 casques bleus.

<< La force de L’ONU, la MONUSCO ne peut pas faire partie de cette agression ou rester les bras croisĂ©s comme cela a Ă©tĂ© le cas, sinon elle devient complice (…) En prenant parti dans ce conflit, la MONUSCO a contribuĂ© de manière significative Ă  l’intransigeance du gouvernement de la RDC dans les bombardements transfrontalières du territoire rwandais>> ajoute-t-elle.

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *