Et d’ajouter :
« Au lieu de parler de la réconciliation, c’est comme si on a voulu nous mettre dans un contrat d’adhésion où il y avait déjà des histoires préparées et vous venez, vous signez et puis c’est fini”.

« La réconciliation en Afrique du sud, c’était entre les bourreaux et les victimes. Mais ici, on n’a même pas parlé de ça. On a commencé à nous parler de nos coutumes (et d’autres) histoires. Au finish, on nous a amené un document où les gens devaient apposer leurs signatures. Ça ne se passe pas comme ça« , a-t-il déploré.

« Moi, par exemple, je suis pro-Tshisekedi mais quand je cite le nom de Tshisekedi dans la salle on va huer, mais quand on cite le nom de Shina rambo, on applaudit… au moins 80% des gens présents étaient du FCC « , a une fois de plus regretté Jean-Claude Muyambo.

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *