FLORY MAPAMBOLI, assistant du Ministre NICOLAS KAZADI exige 50% du montant à chaque paiement des dettes publiques pour le compte du Ministre et de l’UDPS, avant la signature du Ministre…
Si par théorie on a vanté et on continue de vanter les slogans « peuple d’abord », « changement », « Etat de droit et de la bonne gouvernance » sous le régime de Tshisekedi, le peuple vit le contraire dans la pratique.
Au cabinet des Finances, monsieur Flory Mapamboli assistant du Ministre soutenu par la conseillère du Ministre en charge des projets immobiliers et concubine de celui-ci, est auteur de cette pratique éhontée du monnayage des dossiers de paiement de la dette publique en exigeant sans négociation aux requérants, une libération de 50% du montant avant que le Ministre des Finances ne signe le document, sinon il bloque le dossier dans l’antichambre du Ministre quelle que soit son importance, son urgence ou sa provenance même les dossiers de plusieurs ministères y sont bloqués et on se demande même si le Ministre est au courant de cette sale situation qui n’honore pas le regime !
D’après nos investigations, un compte est ouvert à la Sofibanque au nom de monsieur Flory où tous ces virements se font et qui se gonfle au quotidien avec de montant non inférieur à 100.000$ et les preuves seront mises à la place publique.
Malgré multiples dénonciations de désolation des compatriotes victimes, et même celles de certains responsables des services de l’Etat, monsieur Flory se dit être le protégé du Ministre Nicolas car il bénéficie même des revenus dans les dossiers de DTO pour ce compte.
Il a même son petit groupe composé des certaines personnes de la cellule financière et de la direction du TRESOR qui joue l’intermédiaire entre lui et les requérants.
De quelle rigueur on vantera le Ministre des Finances, quand après avoir filmé son Assistant entrain de percevoir des enveloppes la fois dernière, c’est encore et toujours lui en complicité avec sa concubine la conseillère en charge des projets immobiliers qui sont impliqués dans ces antivaleurs qui trahissent la vision du Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi en salissant son image.
Contacté à ce sujet, un agent de la cellule a révélé que les dossiers arrivent et le même jour sont acheminés au 4e niveau et pour avoir un paiement rapide, il faut seulement que Flory décide si non il faut attendre un autre Gouvernement.
Quid du sérieux et de la rigueur que pensions être le pilier du mandat Kazadi à la tête du Ministère des Finances ? On risque de conclure que notre pays n’a pas de chance, s’il faut être donneur des leçons en dehors du pouvoir mais en y arrivant le rythme ne change pas ! Il faudrait que l’IGF soit sincère pour parler des abus que subissent les compatriotes à ce ministère aussi, vu le nombre de dénonciations pour permettre au Procureur d’initier une enquête car les preuves ayant trait à cette dénonciation sont là ; lorsque le cas précis dans un rendez-vous avec un requérant, monsieur Flory déclare : « C’est notre époque, si tu veux je fais signer ton dossier cette nuit même à 35% car le Boss et le Parti UDPS doivent se retrouver dedans » !

MBIAVANGA LOTULI
Journaliste d’investigation

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *