La position de Nouvel Elan rejetant le Bloc patriotique crée des remous. En effet, le parti du Premier ministre honoraire, Adolphe Muzito n’accepte pas la présence du Front commun pour le Congo (FCC) au sein de cette structure regroupant les forces politiques et sociales pour militer en faveur des réformes électorales consensuelles.

Selon Nouvel Elan, la famille politique de Joseph Kabila a été à la base du ” Hold-up électoral de 2018 ” et a un autre agenda différent de celui de la Coalition Lamuka. Par conséquent, souligne le porte-parole du parti de Muzito, ils ne peuvent pas évoluer ensemble.

Cependant, l’ECiDé de Martin Fayulu reste toujours membre de ce Bloc aux côtés notamment des laïcs catholiques et protestants et du FCC.

La position du parti de Muzito est critiquée par la présidente du Collectif pour le développement et l’unité du Congo (CDUC), organisation affiliée au FCC, Arlette Odia. Selon elle, Adolphe Muzito joue sa propre carte et non celle de Lamuka.

Elle révèle que bientôt, l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila va donner un mot d’ordre au peuple congolais sur le candidat qu’il faut voter à la présidentielle de 2023. Odia estime que le leader de l’ECiDé, Martin Fayulu peut compter désormais sur le FCC.

” Joseph Kabila est le Patriarche de la Nation. Celui qui boude n’a qu’à rejoindre l’USN ( Union sacrée de la nation). Le Patriarche va bientôt indiquer au peuple pour qui voter en 2023. Fayulu peut désormais compter sur le FCC. Muzito joue sa propre carte et non celle de LAMUKA “, a-t-elle dit.

Afriquactu

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *