Le chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi est choqué par la disparition tragique de 35 personnes, tuées par les miliciens de la CODECO, dans le territoire de Djugu en Ituri.
Dans un message fait depuis Abidjan en Côte d’Ivoire, le président Tshisekedi a réitéré son engagement à mettre fin à l’activisme des groupes armés.

” Le président de la République condamne avec fermeté ce crime répugnant et odieux, il présente ses condoléances les plus émues aux familles éplorées et réitère son engagement à éradiquer tout mouvement d’insurrection sur le sol congolais “, rapporte la presse présidentielle.

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) exige des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces massacres.

” Nous condamnons vigoureusement le massacre de plusieurs personnes commis le dimanche 08 mai 2022 dans la localité de Djugu, province d’Ituri, par des miliciens CODECO et exigeons que la Justice identifie, arrête, juge et condamne les auteurs et complices de ces crimes “, a indiqué Georges Kapiamba, président de l’ACAJ.

Pour Seth Kikuni, ancien candidat à la présidentielle de 2018, Félix Tshisekedi est incapable de pacifier l’Est de la RDC.

” Interviewé à Goma au sujet des massacres à l’Est, Mr Félix avait répondu à Lusakueno que nous sommes trop exigeants envers lui qu’envers Mr Kabila. Ce jour là, j’avais compris qu’il ne fera rien et qu’il n’est pas là pour les solutions. 50 morts à Djugu, et il poursuit sa tournée “, a-t-il dit.

Au moins 35 personnes ont été tuées par des miliciens de Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) dans l’attaque d’une mine d’or artisanale, deux jours après la commémoration de l’an 1 de l’état de siège en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo.

Afriquactu

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *