Le CNSA regrette que malgré l’état de siège décrété par le président Félix Tshisekedi, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, il ne se passe pas un jour sans qu’on ne déplore les cas de tueries, viols et kidnapping.

L’ institution dirigée par Joseph Olenghankoy recommande ainsi au gouvernement de faire une évaluation objective de l’état de siège; de prendre en compte les revendications des populations des provinces concernées et de doter l’armée, la police et les services de sécurité des moyens conséquents et de la logistique nécessaire.

Une table ronde sera organisée avant la fin de la session parlementaire en cours pour décider de l’avenir de l’état de siège, a décidé le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Au sujet de la résurgence des tensions intercommunautaires, le CNSA recommande au gouvernement congolais d’organiser un forum de réconciliation nationale, de concevoir, organiser et mettre en pratique un programme réaliste de lutte contre la pauvreté et de création d’emploi pour résorber le chômage des jeunes, en vue de réduire l’exode massif de la population.

En outre, le CNSA lance un appel aux acteurs sociopolitiques, à l’élite, ainsi qu’à la population à bannir tout comportement et propos incompatibles à la paix.

Afriquactu

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *