il est l’un de témoins clés dans l’ affaire sur le meurtre de floribert chebeya et fidèle bazana le 01 juin 2010. Le commissaire supérieur adjoint paul Mwilambwe était en exil depuis 10 ans. il est de retour au pays. il a comparu ce mercredi devant la haute cour militaire siégeant en forraine à la prison militaire de ndolo. le jour de la visite de chebeya et bazana à l’ inspection générale de la police paul Mwilambwe était de service. c’est lui qui avait reçu les deux activistes des droits de l’homme à la réception.

chebeya et son chauffeur bazana répondaient à une invitation du chef de police , le général John numbi. ” je savais que chebeya devait être reçu par le général John numbi, et non être tuées”, a-t-il dit répondant à une question du ministère public.

cet officier de la police a toujours accusé John numbi d’avoir commandité le meurtre de ces deux activistes. dans sa déposition, il a réitéré l’ accusation. Paul Mwilambwe a relaté devant la cour le contenu d’une conversation téléphonique qu’il a eue avec John numbi.

” il m’a dit, ne dis pas tout ce que tu as vu a l’ inspection générale de la police” , a expliqué Paul Mwilambwe.

M. Mwilambwe a été condamné par contumace en première instance . il est donc revenu au pays pour témoigner au second degré. déjà lundi 07 décembre, les organisations de la société civile ont apporté leur soutien à la voix des sans voix (VSV) et ont demandé aux autorités d’assurer la sécurité de Paul Mwilambwe

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *