Le camp militaire lieutenant-colonel Kokolo n’a jamais fait l’objet d’une quelconque vente, dément le ministère de l’Aménagement du territoire.

Dans une mise au point parvenue à Afriquactu, le cabinet de Guy Loando parle d’un projet initié par le gouvernement visant à construire des nouvelles casernes répondant aux normes et standards internationaux, afin d’améliorer les conditions de vie des militaires et des policiers.

” C’est dans ce cadre que le gouvernement de la République a autorisé la réalisation des études de préfaisabilité de ce projet de relocalisation des camps militaires qui cible dans un premier temps, le Camp lieutenant-colonel Kokolo, le Camp Lufungula à Kinshasa et le Camp Katindo à Goma “, a précisé la cellule de communication de ce ministère.

Selon le cabinet du ministre Guy Loando, ministères sectoriels concernés travaillent ” en étroite collaboration avec les Forces armées de la République démocratique Congo ( FARDC ) et de la Police nationale congolaise, en cette phase d’études devant aboutir à la mise en oeuvre dudit projet qui rentre en ligne droite de la vision du président de la République, Félix Tshisekedi “.

Dans la foulée, le ministère de l’Aménagement du territoire rassure les différentes familles qu’à ce jour, aucun périmètre du camp militaire lieutenant-colonel Kokolo, relevant par ailleurs du domaine foncier public de l’Etat congolais, n’a jamais été vendu ou cédé.

Afriquactu

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *