Une année déjà la population du haut/katanga n’a pas connu une crise ou la hausse vertigineuse de la farine de maïs !!!A part les mines dans cette province, le gouverneur Jacques kyabula katwe a su prouver à la face du monde que l’agriculture dans sa province est une alternative qui est devenue une réalité.La farine de maïs ou le maïs est un aliment de base pour les katangaises et katangais. Depuis plusieurs décennies, la farine de maïs a été objet de spéculation terrible sur le marché des consommateurs. Sans aucune politique agissante de la culture de maïs, des anciens dirigeants de cette province ne parvenaient pas à maîtriser la situation qui était la base de la rareté de la farine de maïs et du prix élevé d’un sac de cette farine qui se négociait parfois à 80.000 ou 100.000 FC.

Cette situation chaotique qui faisait souffrir des milliers des foyers des hauts / katangais.Depuis l’avènement d’un jeune bâtisseur à la tête du haut Katanga, Jacques kyabula katwe a pris ce problème très au sérieux. Un budget lui a été accordé par l’assemblée provinciale pour faire de l’agriculture et principalement de la culture de maïs son champ de bataille.

Plusieurs villages agricoles sont en actions, des grands fermiers de sa province reçoivent de l’aide financière et en intrants agricoles, les opérateurs économiques du haut Katanga reçoivent de l’aide du gouverneur bâtisseur du haut Katanga pour innonder la province du maïs, de la farine de maïs. Une politique agricole très agissante qui a donnée ses fruits. Depuis une année et Demi la province du haut Katanga ne souffre plus de la crise alimentaire,de la famille dû à la rareté de la farine de maïs. Très conscient, les katangais ont été. Avec un jeune brave gouverneur bâtisseur, aucun katangais qui se plaint aujourd’hui de la crise ou la rareté de la farine de maïs à bon prix.

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *