Les katangais appellent l’ouverture des enquêtes sur ces massacres de plus de 1000 civils marcheurs paciques katangais !!!

Il y a eu massacres de plus d’un millier des civils marcheurs paciques et des disparitions forcées katangais le 28 mars et le 27 septembre 2020, le 14 février et 27 avril 2021.

Ces massacres des katangais restent impunis jusqu’à ce jour.

Félix tshisekedi et son régime ne veulent pas qu’on en parle..

Les éléments de la 22 ème région militaire et ceux de l’inspection PROVINCIAL de la police haut Katanga déployés ce jour là pour commettre ces Actes face aux marcheurs paciques katangais n’ont jamais été inquiété le moins du monde par la justice congolaise
Et pourtant images,les vidéos et les témoins existent.

Plus grave, certains jeunes ressortissants du grand Kasaï acclamaient les auteurs de ces crimes et se réjouissaient de ces massacres et atrocités commises sur des civils marcheurs paciques katangais.

Les notables katangais appellent le président de la République Félix tshisekedi à se pencher sur ces massacres , ces crimes contre l’humanité pour que justice soit rendue avant qu’il se lance dans la campagne électorale de 2023 sur le sol katangais.

Il y a eu massacres de plus de 1000 katangais en pleine journée dans les villes de Lubumbashi, kasumbalesa, LIKASI, bunkeya, pweto , kilwa, fungurume, kasomeno, Etc. Des disparitions forcées et des détenus arbitraires qui réclament justice.

Tous ces massacres se sont passés en pleine journée, pas dans la brousse plutôt en pleines habitations. À Lubumbashi et kasumbalesa sous exclamations et encouragements de certains jeunes ressortissants kasaiens.

Les vidéos existent où ces jeunes kasaiens louent la bravoure de Félix tshisekedi et des militaires et policiers dans ces massacres des marcheurs paciques katangais.

Le sang de ces pauvres innocents civils marcheurs paciques katangais crie vengeance.

Avant que Félix tshisekedi n’appelle les katangais à lui renouveler la confiance au scrutin présidentiel de 2023, il doit s’impliquer au nom de l’État de droit pour que justice soit faite pour ces civils marcheurs paciques katangais.

Il y a eu massacres à répétition des citoyens marcheurs paciques katangais sur leur Sol katangais.
les auteurs et les exécuteurs de ces massacres sont là et vaquent librement à leurs occupations, dénoncent les katangais.

Vive l’état de droit

Qui vivra, verra

Israël zito tetela le grand avertisseur

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *