LE ROI ABDULLAH A ÉCHANGÉ AVEC TROIS CHEFS D’ÉTATS AFRICAINS ET DES REPRÉSENTANTS DES GOUVERNEMENTS OCCIDENTAUX.

La ville d’Aqaba a servi de cadre ce jeudi 24 mars à un mini sommet mettant autour de la table Abdullah II de Jordanie et trois Chefs d’États parmi lesquels, les Présidents Félix Antoine Tshisekedi de la Rdc, Filipe Nyusi du Mozambique, Paul Kagame du Rwanda, le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa ainsi que des représentants du Kenya et d’Afrique du Sud.
De leurs entretiens à huis clos, il n’a pas filtré grand chose. Mais à en croire des sources très proches de cette rencontre multilatérale, ces assises se sont penchées abondamment sur des questions sécuritaires dans certaines parties du continent africain, terrorisme international oblige. À ce sujet, le Président de la République a évoqué la situation sécuritaire à l’Est de la RDC, dominée par la lutte contre les groupes armés comme les ADF, affiliés au mouvement terroriste international Daesh.
Le Chef de l’État est revenu sur son programme de lutte contre la pauvreté. Par ailleurs, il a également dressé un tableau sur le potentiel dont regorge le pays sur le plan de l’environnement, avec un accent mis sur la capacité du pays à, non seulement resorber les gaz à effet de serre mais aussi, constituer une solution pour la sauvegarde de la biodiversité à l’échelle planétaire .

De ce sommet, on retiendra aussi qu’on y a abondamment parlé de la coopération militaire.
À noter que plusieurs pays occidentaux ont été représentés à un haut niveau au mini sommet d’Aqaba dont les États-Unis, la France, la Belgique, l’Australie et l’Italie.

Le séjour du Chef de l’État en Jordanie a pris fin en milieux d’après-midi. Juste après la clôture des travaux des assises d’Aqaba, le Président Tshisekedi s’est dirigé vers l’aéroport militaire King Hussein où il a pris son avion à destination de Kinshasa.

By Joel Konde

Joel Konde pour vous informé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *